Actualités

RSS

Signature électronique : nouveaux usages - nouvelles questions

Le droit français donne une définition fonctionnelle générale de la signature : « La signature nécessaire à la perfection d’un acte juridique identifie son auteur. Elle manifeste son consentement aux obligations qui découlent de cet acte […]. Lorsqu’elle est électronique, elle consiste en l’usage d’un procédé fiable d’identification garantissant son lien avec l’acte auquel elle s’attache […] ».

Lire la suite sur la LJA

Lire la suite


« Fourniture » ou « Mise à disposition » des informations sur support durable

La CJUE a rendu le 25 janvier 2017 un arrêt fort intéressant (Aff. C-375/15) qui éclaire la différence à opérer entre la « fourniture » d’une information sur support durable, qui suppose un « comportement actif » du professionnel (par exemple l’envoi d’un SMS indiquant que les informations sont disponibles), et la simple « mise à disposition », qui ne requiert pas ce comportement actif.

 

 

Lire la suite



Isabelle Renard

Isabelle Renard est ingénieur de formation. Elle a effectué la première partie de sa carrière dans un grand groupe industriel, dont plusieurs années aux...Lire la suite


Actualités


FNTC

Isabelle Renard est membre expert de la FNTC


©Cabinet IRenard Avocats - Tous droits réservés Site web avocat Absolute Communication - Réalisation : Agence answeb

Actualités

RSS

Signature électronique : nouveaux usages - nouvelles questions

Le droit français donne une définition fonctionnelle générale de la signature : « La signature nécessaire à la perfection d’un acte juridique identifie son auteur. Elle manifeste son consentement aux obligations qui découlent de cet acte […]. Lorsqu’elle est électronique, elle consiste en l’usage d’un procédé fiable d’identification garantissant son lien avec l’acte auquel elle s’attache […] ».

Lire la suite sur la LJA

Lire la suite


« Fourniture » ou « Mise à disposition » des informations sur support durable

La CJUE a rendu le 25 janvier 2017 un arrêt fort intéressant (Aff. C-375/15) qui éclaire la différence à opérer entre la « fourniture » d’une information sur support durable, qui suppose un « comportement actif » du professionnel (par exemple l’envoi d’un SMS indiquant que les informations sont disponibles), et la simple « mise à disposition », qui ne requiert pas ce comportement actif.

 

 

Lire la suite


Droit des affaires Droit des nouvelles
technologies

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales