Actualités

RSS

Coffre fort numérique : confiance ou pas confiance ?

Un nouveau décret paru le 5 octobre 2018 vient s'ajouter à l'arsenal législatif et réglementaire encadrant le service de coffre-fort numérique, qui entre en vigueur le 1er janvier 2019.

Le service de coffre-fort numérique est spécifique à la France et ne résulte pas d'une réglementation européenne. Il fût initialisé par la Loi pour une République Numérique, et est maintenant codifié au Code des postes et communications électronique à l'article L103

Cet article définit le service, et soumet à la parution d'un décret d'application ses modalités de mise en oeuvre et de certification par l'Etat, ainsi que la possibilité donnée à l'utilisateur de récupérer ses documents.

Lire la suite


Parution du décret d'application de la loi CNIL3

Le décret d'application de la loi "CNIL3", qui intègre le RGPD et la directive 2016/680 sur les traitements de données dans le cadre d'infractions pénales, est paru le 1er août 2018 (décret n°2018-687).

Ce décret comprend des dispositions très diverses, concernant tant le RGPD que la directive 2016/680.

Certaines d'entre elles, passées en revue ci-après, revêtent un intérêt pratique certain.

Lire la suite

RGPD et information des personnes : un nouveau métier ?

Le RGPD a renforcé le droit à l'information des personnes sur les traitements de données personnelles dont elles font l'objet. Cette information devient plus complète et plus précise tout en devant être fournie de façon "concise, transparente, compréhensible et facilement accessible".

La CNIL a publié sur son site des explications claires et pragmatiques sur la façon de procéder, qui permetttent d'appréhender la complexité de l'exercice : il faut être concis, mais en même temps il y a beaucoup d'information à fournir... il faut être compréhensible mais en même temps les concepts sont complexes et le vocabulaire abscons... il faut être "transparent" et sur ce point la CNIL ne s'engage pas trop car le point de savoir jusqu'où va cette transparence s'ouvre sur un abîme de perplexité.

Le groupe ex- "article 29" (maintenant rebaptisé European Data Protection Board), a publié un guide indtitulé "guidelines on transparency" , actuellement disponible uniquement en anglais, qui pousse très loin dans le détail le niveau d'information qu'il conviendrait de fournir aux personnes concernées.

 

Lire la suite



Isabelle Renard

Isabelle Renard est ingénieur de formation. Elle a effectué la première partie de sa carrière dans un grand groupe industriel, dont plusieurs années aux...Lire la suite


Actualités


FNTC

Isabelle Renard est membre expert de la FNTC


©Cabinet IRenard Avocats - Tous droits réservés Site web avocat Absolute Communication - Réalisation : Agence answeb

Actualités

RSS

Coffre fort numérique : confiance ou pas confiance ?

Un nouveau décret paru le 5 octobre 2018 vient s'ajouter à l'arsenal législatif et réglementaire encadrant le service de coffre-fort numérique, qui entre en vigueur le 1er janvier 2019.

Le service de coffre-fort numérique est spécifique à la France et ne résulte pas d'une réglementation européenne. Il fût initialisé par la Loi pour une République Numérique, et est maintenant codifié au Code des postes et communications électronique à l'article L103

Cet article définit le service, et soumet à la parution d'un décret d'application ses modalités de mise en oeuvre et de certification par l'Etat, ainsi que la possibilité donnée à l'utilisateur de récupérer ses documents.

Lire la suite

Parution du décret d'application de la loi CNIL3

Le décret d'application de la loi "CNIL3", qui intègre le RGPD et la directive 2016/680 sur les traitements de données dans le cadre d'infractions pénales, est paru le 1er août 2018 (décret n°2018-687).

Ce décret comprend des dispositions très diverses, concernant tant le RGPD que la directive 2016/680.

Certaines d'entre elles, passées en revue ci-après, revêtent un intérêt pratique certain.

Lire la suite


RGPD et information des personnes : un nouveau métier ?

Le RGPD a renforcé le droit à l'information des personnes sur les traitements de données personnelles dont elles font l'objet. Cette information devient plus complète et plus précise tout en devant être fournie de façon "concise, transparente, compréhensible et facilement accessible".

La CNIL a publié sur son site des explications claires et pragmatiques sur la façon de procéder, qui permetttent d'appréhender la complexité de l'exercice : il faut être concis, mais en même temps il y a beaucoup d'information à fournir... il faut être compréhensible mais en même temps les concepts sont complexes et le vocabulaire abscons... il faut être "transparent" et sur ce point la CNIL ne s'engage pas trop car le point de savoir jusqu'où va cette transparence s'ouvre sur un abîme de perplexité.

Le groupe ex- "article 29" (maintenant rebaptisé European Data Protection Board), a publié un guide indtitulé "guidelines on transparency" , actuellement disponible uniquement en anglais, qui pousse très loin dans le détail le niveau d'information qu'il conviendrait de fournir aux personnes concernées.

 

Lire la suite


Droit des affaires Droit des nouvelles
technologies

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales